Fichier 287

Publications

Viber, le dernier trublion de la VoIP mobile

Viber, le dernier trublion de la VoIP mobile

Cet article a été rédigé dans le cadre d'un programme de veille marketing et stratégique du marché des télécoms pour le compte de l'entité Market Intelligence du groupe France Télécom-Orange.

Présentation de l’application

Viber est une application de communication VoIP mobile destinée aux smartphone. Elle permet de passer des appels VoIP gratuitement vers ses contacts équipés de l’application. L’utilisateur est identifié par son numéro de téléphone, et non par un autre identifiant. Seulement disponible sur iPhone, les versions Android et BlackBerry sont prévues et devraient sortir très prochainement (version Android actuellement en beta test).

Viber, à l’instar de Skype est une application de communication basée sur le réseau IP. Elle n’utilise donc pas le trafic voix mais le trafic data. L’application fonctionne selon les caractéristiques du smartphone. Ainsi avec l’iPhone, Viber peut fonctionner soit avec le réseau Internet mobile (2G/3G) ou soit avec le réseau Internet local (Wifi). La gratuité du service dépend alors du plan data auquel a souscrit l’utilisateur. Si celui-ci possède un abonnement avec Internet mobile illimité ou Wifi, les communications sont alors gratuites

Utilisation de Viber

Autoriser Viber à utiliser la liste de contacts

A son lancement, Viber demande le numéro de téléphone de l’utilisateur ainsi que l’autorisation d’utiliser sa liste de contacts. Une fois l’accord donné, Viber renvoie un code de vérification. Dès qu’il a été saisi par l’utilisateur, Viber est prêt à être utilisé.

Téléphoner ou envoyer un message

Pour téléphoner, Viber utilise le répertoire de l’utilisateur. Les contacts possédant l’application Viber sont distingués par un symbole. Il est également possible de voir uniquement les contacts possédant l’application. Si un contact ne possède pas l’application, Viber renvoie alors au mode d’appel classique. Pour les messages, l’application ne marche qu’avec les contacts "Viber" et ne renvoie pas à l’application native.

Être joignable

Pour être joignable, il existe deux possibilités : laissez l’application en

marche grâce au multitâche ou activer les notifications "push". Dans les deux cas, la réactivité du téléphone à un appel entrant est quasi instantanée. Selon Viber, dans les deux modes, la consommation d’énergie est négligeable.





Intérêts de Viber par rapport aux concurrents

La particularité de Viber vient du fait que l’utilisateur est identifié par son numéro de téléphone, et non par un autre identifiant (login et mot de passe). Cela rend l’application bien plus pratique à utiliser que d’autres applications du même genre : il n’y a presque pas de différences entre téléphoner avec Viber qu’avec l’application native du smartphone.

Cet aspect, l’identification, constitue un facteur de différentiation essentiel des applications de VoIP mobile. En effet, une mauvaise ergonomie peut être fatale pour une application, même si celle-ci possède des fonctionnalités très intéressantes.

Évolutions possibles de l’application

A l’heure actuelle, Viber ne génère aucun revenu : l’application est gratuite, il n’y a pas de publicité et les communications ne sont pas payantes. Viber semble s’orienter vers un modèle freemium dont le but est pour l’instant d’attirer un maximum d’utilisateurs. Pour le CEO de Viber, Talmon Marco, la priorité actuelle est la croissance, la monétisation viendra ensuite avec des services à valeur ajoutée. Des services géolocalisés, des sonneries et des fonds d’écran sont prévus dans les prochaines versions de Viber.

Cependant, la VoIP est un secteur peu lucratif. Les acteurs du marché peinent à trouver un modèle économique rentable Malgré son importante base de clients (663 millions) et son chiffre d’affaires (602 millions €), Skype a eu un résultat net négatif ces deux dernières années.

Quid de la VoIP mobile

Transition du fixe vers le mobile

Auparavant la VoIP était presque exclusivement fixe, l’utilisateur effectuait ses communications à partir d’un ordinateur fixe. Désormais, la VoIP passe progressivement du fixe vers le mobile.

L’émergence des smartphones avec une ergonomie avancée et plus de bande passante sur les réseaux mobiles (3G) ont permis cette transition. D’autres facteurs, comme les offres triple et quadruple play des opérateurs (communications fixes et maintenant mobile illimitées) détournent également les utilisateurs de la VoIP fixe vers la VoIP mobile.

Opportunités ou menaces pour les opérateurs

Des applications comme Viber détournent les clients « voix » de l’opérateur vers un service quasi-équivalent et gratuit basé sur le réseau mobile IP. Avec des abonnements ‘data illimitée’, les opérateurs perdent leurs revenus voix. Ce transfert de communications vers le réseau IP participe également à la congestion du réseau mobile.

Face à ces menaces, certains opérateurs restent passifs mais d’autres réagissent et adoptent différentes stratégies :

- bloquer la VoIP mobile

- profiter de l’opportunité : option payante ou inclus dans des forfaits haut de gamme

- établir des partenariats ou lancer son propre service

Les OTT se lancent

La VoIP mobile n’est plus le seul fait des « pure players ». Les géants d’Internet se lancent aujourd’hui dans la course :

- Google avec Google Voice

- Apple avec Facetime

- Yahoo! avec Yahoo! Messenger et Yahoo! Voice

- Facebook avec l’intégration de nombreuses fonctionnalités Facebook dans Skype

Ces nouveaux acteurs sont à prendre au sérieux par les acteurs de la VoIP et par les opérateurs, car ces derniers possèdent des avantages stratégiques et une force de frappe importante : base de clients, expérience, portefeuille de services, influence sur le marché, etc.