Fichier 287

Publications

Sofrecom participe à la construction « d’une Afrique et d’un Moyen-Orient numériques »

Sofrecom participe à la construction « d’une Afrique et d’un Moyen-Orient numériques »

Digital afrique

Les entreprises attachent une grande importance à la dématérialisation à l’heure où le monde entre dans une nouvelle ère numérique. Afin de garantir une transformation en douceur, les opérateurs télécoms ont besoin d’un partenaire de confiance pour les aider à réussir dans ce processus. C’est là que Sofrecom joue un rôle crucial. Dans une interview exclusive avec TelecomReview, Guillaume Boudin, PDG de Sofrecom, a évoqué ce qui fait de l’entreprise le moteur de la transformation numérique au Moyen-Orient, et a abordé les principaux piliers de ses stratégies numériques.

Il y a un peu plus de 12 mois, Sofrecom a déclaré participer à la construction « d’un Moyen-Orient et d’une Afrique numériques ». Pouvez-vous spécifier comment ?

Agir pour faire de la révolution numérique un accélérateur de progrès économique et social au profit des populations, c’est toute la question de la transformation numérique au Moyen-Orient, en Afrique, et dans le monde. Le numérique est omniprésent dans nos vies et joue désormais un rôle de premier plan dans la manière dont les gens, les communautés et les entreprises communiquent, échangent et utilisent Internet. L’objectif est de faciliter la vie de tous, de travailler pour l’inclusion financière, de promouvoir l’ouverture par un accès facilité aux services en ligne, de repenser les modèles urbains et agricoles, ainsi que de développer l’activité économique.

Tandis que la région, dans son ensemble, progresse globalement, tous les gouvernements n’avancent pas au même rythme. Certains se démarquent, ouvrent la voie. Quatre piliers peuvent accélérer cette transformation numérique, tout en tenant compte des caractéristiques propres aux tendances de chaque pays.

1. Développement de stratégies numériques

2. Établir une infrastructure numérique sur laquelle les services peuvent être exécutés

3. L’innovation pour le développement de services numériques enrichi

4. Formation et développement des compétences, tous deux pour stimuler l’innovation mais aussi faciliter les nouvelles utilisations

Concernant ces quatre piliers, pouvez-vous nous décrire de manière détaillée comment Sofrecom aide les opérateurs, les entreprises et les gouvernements à atteindre leurs objectifs en matière de transformation numérique ?

Si les objectifs des stratégies numériques se conjuguent afin d’améliorer la qualité de la vie, le développement économique ou la simplification des procédures administratives, les moyens de mise en œuvre restent spécifiques aux pays et dépendent de multiples paramètres : sociaux, économiques, géographiques, réglementaires, etc. Sofrecom, à travers ses activités de conseil, aide les gouvernements et les opérateurs à comprendre les enjeux de la transformation numérique, à définir leur vision et leurs objectifs numériques, ainsi qu’à déterminer les actions les plus appropriées à entreprendre. Nos consultants les accompagnent à toutes les étapes de leur projet - depuis le plan directeur au développement de services numériques tels que les services financiers mobiles ou les services d’e-gouvernement - afin d’améliorer les services rendus aux clients ou aux citoyens.

Nous créons avec et pour eux les conditions appropriées pour la performance numérique

Une infrastructure numérique est nécessaire afin de garantir la connectivité en tous lieux, ou presque. Sofrecom, à travers ses réseaux et activités d’ingénierie informatique, aide les opérateurs ainsi que les gouvernements à implémenter ces infrastructures numériques :

Nous les assistons pour la conception, pour la supervision des lancements de réseaux fixes à très haute vitesse (fibre) et mobiles (4G, LTE, 5G), ainsi que pour la transformation de leur système d’information.

Nous les aidons à atteindre une gestion optimale des procédés afin d’améliorer leur organisation, réduire les coûts et accroître les profits, sans compromettre la qualité des services. Nous travaillons avec eux afin d’adapter leurs ressources techniques, de déterminer la meilleure stratégie et de choisir les meilleurs partenaires.

Nous les supportons pour l’utilisation de l’innovation numérique en tant que facteur de croissance.

L’émergence d’écosystèmes numériques solides résultera de collaborations étroites réunissant les entreprises, les startups, les universités, les opérateurs, les pouvoirs publics et les acteurs financiers.

Via Sofrecom, l’innovation du Groupe Orange sera en mesure de travailler pour la co-construction d’une Afrique et d’un Moyen-Orient numériques. La capacité d’innovation nous permet d’aller au-delà des services de télécommunications classiques. Nous tirons parti de l’expérience et de l’expertise d’Orange (paiements électroniques, assurance, crédits, identité électronique, etc.) afin de promouvoir le numérique en tant que facteur de développement et d’inclusion financière, tant pour les particuliers que pour les entreprises.

Nous supportons les opérateurs et les gouvernements pour l’implication intégrale de leurs effectifs dans leurs projets de transformation numérique

Il existe de nombreuses manières différentes de dématérialiser les services, mais sans les compétences humaines nécessaires, le succès ne peut être au rendez-vous. Le développement des talents est un défi majeur pour le traitement des nouveaux problèmes du numérique. Il est essentiel d’assister le processus d’innovation, mais aussi de permettre une utilisation appropriée des nouveaux services numériques.

Les experts de Sofrecom créent, avec et pour nos clients, des plans de développement et de formation spécifiques pour les managers et les employés, à travers des programmes de capacité et de gestion des changements.

Avez-vous été satisfait de la performance de Sofrecom en 2018, et pouvez-vous nous parler de certains des projets majeurs auxquels vous avez participé ?

2018 a été une année riche en événements pour nos clients, mais aussi pour nos équipes. De nombreux projets ont été réalisés sur les quatre continents. Je peux en mentionner quelques-uns dans les domaines de la stratégie, du marketing et de la distribution :

  • Positionnement et dimensionnement du marché en 5G, loT en France et en Europe
  • Études du potentiel du Mobile Money (portefeuille mobile) pour le secteur B2B en Afrique
  • Projets de modélisation des activités de gros pour les opérateurs européens et africains Stratégie numérique d’un opérateur et de ses filiales dans la zone MEA
  • Plusieurs projets d’e-gouvernement en Côte d’Ivoire, au Niger et en Indonésie
  • Nous venons de terminer un projet visant à évaluer l’expérience client d’un opérateur en Afrique.

En Europe, nos consultants en due diligence ont accompagné l’intégration d’un opérateur fixe suite à son rachat d’un opérateur mobile et au lancement de ses services convergents. Ce plan de transformation se concentrait sur les affaires, les services informatiques, ainsi que la transformation des réseaux.

Dans le domaine des infrastructures réseau et informatiques, nos ingénieurs et chefs de projets :

  • J’ai piloté la conception, la supervision, l’audit et le déploiement de backbones en Afrique
  • Ont réalisé des études de faisabilité des plans nationaux du VHB pour les Gouvernements du MO et de l’Europe
  • Ont modernisé le système d’information du réseau physique de distribution d’un opérateur.

Nos équipes de service et de développement d’applications ont également livré plusieurs applications professionnelles dans les domaines de l’expérience client, des services d’e-gouvernement, de la distribution et de la vente pour nos clients en France et en Afrique, la plupart de ces projets incluant des composantes de gestion du changement et de développement des compétences.

Selon vous, en quoi Sofrecom se démarque des autres cabinets de conseil dans le secteur des TIC ?

La spécificité de Sofrecom réside dans ses expertises multiples et complémentaires combinant à la fois veille de marché, anticipation, conseil d’affaires et ITN et développement de services. Cette expertise permet d’apporter à nos clients un support de bout en bout : de la définition d’une stratégie à son déploiement opérationnel.

Notre intervention relève d’une construction conjointe dynamique. Notre approche se fonde sur une vision ainsi qu’une stratégie partagées avec nos clients, une définition commune des objectifs à court, moyen et long termes :  cela conduit à une création conjointe entre les experts de Sofrecom, les clients et les parties prenantes, de solutions adaptées au contexte spécifique et aux enjeux des marchés de nos clients.

De plus, nous cherchons à transférer les compétences et à mettre en avant le besoin de support par le biais de programmes de renforcement des capacités et de gestion du changement.

Nous pouvons nous attendre à entendre parler de Sofrecom en 2019 ; quels sont vos principaux objectifs pour les 12 prochains mois ?

Nous prévoyons d’enrichir notre proposition de valeur à l’aide de nouveaux services et partenariats. Nous poursuivrons la mise en place de nos principes de « culture et compétences » en interne sur site, avec comme priorité principale la généralisation des méthodes agiles et de la pensée conceptuelle à l’ensemble de nos équipes. En 2019, nous travaillerons sur notre nouveau plan stratégique Sofrecom Vision 2025.