Fichier 287

Publications

Les serveurs virtuels supplantent progressivement les serveurs physiques

Les serveurs virtuels supplantent progressivement les serveurs physiques

La tendance est à la virtualisation des serveurs informatiques : il s’agit de serveurs qui ne sont pas attribués et dont la capacité est répartie, de maninère dynamique sur plusieurs serveurs disponibles. La crise économique, qui oblige les entreprises à optimiser leurs dépenses, renforce cette évolution. Selon IDC, en 2008, plus de 18% des serveurs déployés en Europe étaient virtualisés. En conséquence, le parc européen de serveurs comptait fin 2008 environ 360 000 serveurs virtualisés, contre un peu plus de 280 000 fin 2007 (+ 26,5%). Aussi, en 2010, les serveurs virtualisés devrait représenter 21% du parc total de serveurs en Europe.

On peut aussi noter que depuis début 2009, le nombre de serveurs virtuels déployés en Europe de l’Ouest a dépassé celui des serveurs physiques.

A lire aussi :