Analyse marché

La montée en compétences data-IA au cœur de la transformation des opérateurs

lun. 21 juin 2021

Pour réinventer continuellement l’expérience de ses clients particuliers et entreprises, Orange a placé les données et l’IA au cœur de son modèle d’innovation pour les prochaines années

Pour réinventer continuellement l’expérience de ses clients particuliers et entreprises, Orange a placé les données et l’IA au cœur de son modèle d’innovation pour les prochaines années. La réussite de cette stratégie data centric repose notamment sur la promotion d’une culture data driven dans tous les pays et un ambitieux programme de formation des collaborateurs aux métiers de la data, de l’IA, du cloud. Eclairages RH.

Accélérer la transformation IT et digitale de l’opérateur

Accélérer, dans tous nos métiers et partout dans le monde, les usages de la data, de l’IA et du cloud est, pour Orange, un enjeu d’innovation majeur. Ce sera un puissant levier de création de valeur pour :

  • Personnaliser l’expérience de nos clients et digitaliser davantage nos interactions avec eux.
  • Rendre nos réseaux plus intelligents par l’automatisation de certaines fonctions.
  • Gagner en efficacité opérationnelle et en agilité dans tous nos métiers. 

La réussite de cette stratégie data centric prendra appui sur une transformation profonde de l’entreprise : les compétences historiques de l’opérateur, centrées sur la configuration de serveurs, devront évoluer massivement vers le développement informatique, le cloud, l’IA, la data, la cybersécurité…

L’humain comme levier de la transformation

Pour s’assurer un avantage compétitif dans ces domaines, Orange a créé dès 2018, un Groupe d’excellence data-IA chargé d’identifier les nouveaux métiers à faire émerger dans l’entreprise. 

Parmi eux, notamment ceux de :

  • Chercheurs et data scientists, généralement des mathématiciens qui conçoivent les modèles mathématiques en début de projet. Designers d’expérience utilisateur, garants de l’ergonomie des chatbots.
  • Développeurs
  • Architectes data
  • Data analysts
  • Data protection officers pour la sécurité des données
  • Data ingénieur (nombreux besoins)

S’ajoutent des compétences transverses comme l’éthique, la RSE, l’ergonomie, la sociologie, etc. Orange veille, en effet, à ce que chacun de ses projets d’IA s’inscrive dans une approche éthique et socialement responsable. 

La réussite d’un projet de data-IA requiert l’association de ces compétences multiples et complémentaires auxquelles se joignent, de plus en plus souvent, celles d’experts du cloud. Le récent partenariat stratégique d’Orange avec Google Cloud symbolise bien cette convergence.

Reste pour Orange un enjeu majeur à poursuivre : celui de la mixité de ses équipes.

Une organisation dédiée pour relever le défi des compétences

Afin d’accompagner la transformation de ses métiers historiques et d’accélérer la montée en puissance des nouveaux métiers, Orange a créé en 2019, au sein de sa division Innovation, une direction de la data-IA. Sa vocation ? Être le centre d’excellence du Groupe sur ces sujets. Anticiper les besoins futurs de l’entreprise. Définir les programmes et les moyens pour disposer des bonnes compétences au bon moment. Faire émerger une filière des métiers de la data-IA avec une gouvernance commune à l’ensemble des pays et des divisions concernés. 
Regroupant, à sa création, une centaine de collaborateurs de l’Innovation, cette direction a déjà doublé ses effectifs par recrutement d’experts internes et externes. Ces spécialistes seront des points d’appui pour démultiplier les compétences data et IA dans tout le Groupe.
Par ailleurs, une communauté interne d’experts data-IA, sélectionnés sur candidature par un jury, aidera les pays à se transformer avec l’appui d’Orange Campus. Enfin, un Conseil d’éthique de la Data et l’IA a été instauré au niveau du Groupe.

Des programmes de formation ambitieux et innovants

Pour accompagner la reconversion et la montée en compétences des collaborateurs, nous avons lancé des programmes innovants d’apprentissage en ligne à travers un partenariat avec la plateforme de formation en ligne COURSERA : 5 000 collaborateurs bénéficieront de parcours entiers de formation pour développer des compétences de data, d’IA, de cloud ou même changer de métier. 

Ils peuvent suivre un parcours certifiant de formation à la conduite de projets de Sciences des données dans le cadre de notre partenariat avec  l’Ecole Polytechnique ainsi que d’autres parcours pour les métiers de Data ingénieur et Data analyst. Nous finançons également de nombreux doctorats en IA dans des universités.

De son côté, Business & Decision, la filiale d’Orange Business Services spécialisée dans le business intelligence et la data science, a lancé en 2019 une école de la data pour la spécialisation de jeunes diplômés.

Insuffler une culture data driven

L’autre enjeu est d’amener plus largement les collaborateurs à prendre conscience de l’importance de la data pour être plus efficaces au quotidien. A la DRH, par exemple, nous étudions un projet d’IA pour traiter les réponses aux demandes récurrentes que nous recevons par mail et consacrer davantage de temps à l’accompagnement des parcours des salariés.
Pour insuffler cette culture, nous avons lancé :

  • L’outil « data-IA starter ». Ce module d’accueil adapté à chaque métier, permet à chacun de tester ses connaissances, de comprendre que la data/IA est l’affaire de tous et pas uniquement celle des spécialistes, de découvrir une offre de formations adaptées à son métier.
  • Un réseau d’ambassadeurs data-IA destinés à sensibiliser, mobiliser et accompagner leurs collègues dans le développement des projets IA. 

Nous sommes convaincus que pour démystifier l’IA, convaincre de son utilité, démocratiser ses usages et accélérer le changement, la communication et le déploiement de l’IA doivent se faire au plus près des métiers, en partant avant tout de leurs besoins et usages et en se centrant sur la valeur produite des projets tant opérationnelle que financière. 

Disposer des bonnes compétences en quantité suffisante est la condition nécessaire pour délivrer des projets de data-IA. La démarche requiert une volonté politique forte, soutenue par une méthodologie et l’allocation de moyens humains et financiers. Dans une entreprise data centric, la data-IA n’est pas que l’affaire des spécialistes. La culture de l’IA doit se diffuser dans toutes les activités au plus près des métiers.

Ecrit par Céline Ribière et Lionel Cambos

Extrait du livre blanc :  Défis et progrès à l’ère des données et de l’intelligence artificielle

/media/images/contacts/contributeurs-livres-blancs/celine-ribiere.png

Céline Ribière

Related articles