Fichier 287

Publications

Opérateurs et GAFA investissent l’écosystème des Fintechs

Opérateurs et GAFA investissent l’écosystème des Fintechs

En affirmant sa diversification dans la banque mobile, Orange fait tomber les frontières entre l’univers des Telcos et le monde bancaire pour transformer les usages.

Elles s’appellent Afrimarket, Bolden, KissKissBankBank, Prêt d’Union, Prosper Market Place et connaissent un boom depuis 2014. Ces Fintechs – contraction de Finances et Technologies – sont des startups qui utilisent l’innovation digitale pour repenser les services financiers et bancaires et les rendre plus simples, plus accessibles, de meilleure qualité et moins coûteux, pour les entreprises comme pour les particuliers.

Un modèle opérationnel disruptif 

Sans guichets, les Fintechs remettent en cause le modèle des banques dont les clients délaissent les agences, préférant gérer 80 % de leurs contacts à partir de leur smartphone. Leurs innovations de rupture, accessibles uniquement en ligne via des plateformes dédiées ou des applis mobiles, concurrencent les banques sur plusieurs segments de leur chaîne de valeur : le financement participatif d’entreprise (crowdfunding), le prêt de particulier à particulier (P2P lending), le paiement et le transfert d’argent, la gestion de compte et d’épargne, les monnaies virtuelles. Ces jeunes pousses transforment profondément les usages dans les métiers de la finance. 

Un terrain de chasse légitime pour Orange 

Comme les GAFA - avec leurs solutions Applepay, Google Wallet, Paypal, Amazon Lending ou transfert d’argent Facebook - Orange a investi le domaine des services financiers mobiles dès 2008 en lançant Orange Money en Afrique puis en Europe. Fort de cette expérience, l’opérateur affirme sa diversification dans les services bancaires. Il a lancé, en partenariat avec MasterCard en Espagne et avec Visa en France, Orange Cash un porte-monnaie électronique et de paiement sans contact. Début janvier, il est entré en négociation exclusive avec Groupama pour développer en France, en Espagne et en Belgique Orange Banque, une offre de banque 100 % innovante et 100 % en ligne à l’instar d’Orange Finanse en Pologne. Ainsi, c’est l’expertise des opérateurs comme des GAFA dans la gestion de la relation digitale d’une très large base clients qui leur donne une forte légitimité dans le développement de services bancaires novateurs au sein de l’écosystème des Fintechs.

Deux questions à Thierry Millet
Directeur des Services Financiers Mobiles et NFC d’Orange
En quoi Orange Money est-il un levier de la diversification d’Orange dans la banque mobile ?

T. M. Déjà 15 millions de clients utilisent Orange Money dans 13 pays d’Afrique ! L’expérience client de ce service de transfert d’argent et de paiement mobile répond à une forte attente dans une zone peu bancarisée où le taux de pénétration du mobile est élevé. Forts de ce succès, nous avons élargi notre portefeuille de services avec de nouvelles offres y compris pour des clients bancarisés : transfert d’argent international entre le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso ; e-commerce ; paiement d’abonnement TV et d’assurance. Nous étudions aussi des solutions de micro-crédit. Par son appétence pour le monde bancaire, l’Afrique constitue un excellent laboratoire de test pour le lancement de services en Europe, même si les marchés et l’environnement concurrentiels sont différents.

Quels sont les atouts d’Orange pour réussir sa diversification ?

T. M. Le Groupe dispose d’une marque forte incarnant des valeurs clés comme la sécurité et la fiabilité. Il s’appuie sur une large base de 200 millions de clients mobiles dans le monde. Il bénéficie de solides réseaux de distribution bien répartis sur l’ensemble des territoires. Enfin, sa grande expertise dans les applications mobiles lui confère une forte légitimité. La preuve : Orange Finanse, la banque mobile que nous avons lancée en Pologne en partenariat avec Mbank compte déjà 200 000 clients.

Télécharger l'interview complète

Télécharger le livret complet