Analyse marché RSE

Comment concilier stratégie d’innovation numérique et transition écologique ?

mar. 09 févr. 2021

Devenus indispensables à nos vies professionnelles et sociétales, les usages du numérique devraient croître de façon exponentielle. Pour concilier l’innovation numérique avec les défis environnementaux et sociétaux de la transition écologique, les opérateurs disposent, comme Orange, de divers leviers d’action.

Engagés à réduire très fortement1 une empreinte carbone actuellement faible, les opérateurs télécom vont devoir maîtriser la forte croissance attendue de leur consommation électrique pour gérer une injonction contradictoire.

Relever un double défi, environnemental et social

En effet, durant la crise sanitaire, le numérique est devenu toujours plus indispensable à nos vies personnelles et professionnelles. La 5G devrait accélérer le développement d’innovations consommatrices (télétravail, télémédecine, logistique intelligente …), même si ces dernières contribuent à réduire l’empreinte d’autres secteurs économiques. Certains Think Tanks prédisent ainsi une croissance exponentielle des émissions du numérique de 6 par an.

D’un autre côté, la moitié de l’humanité vit encore en marge du numérique, faute d’accès au réseau, de moyens financiers, de formation aux usages, ou pour une question de genre. L’enjeu d’inclusion numérique de nouveaux consommateurs reste donc élevé.

Ce paradoxe catalyse un débat autour de l’acceptabilité du numérique. Pour que ce dernier reste une solution dans un cadre réglementaire en pleine évolution, il revient à ses acteurs d’informer objectivement les « consommateurs », d’éduquer leurs clients, de développer des solutions économes ainsi que des méthodes et des outils de mesure de l’impact écologique.

Faire de la transition numérique un relais de croissance

Concilier la transition numérique avec la protection environnementale et l’inclusion numérique est au cœur de la mission et du plan stratégique Engage 2025 d’Orange. A l’heure où nous investissons massivement dans le déploiement de la fibre et de la 5G, innover pour aider nos clients à minimiser leur empreinte carbone constitue un moteur de croissance sur un marché européen très concurrentiel et contraint par la réglementation. L’efficacité environnementale de nos produits et services devient d’ailleurs un critère de sélection de plus en plus déterminant dans les appels d’offre des entreprises avec lesquelles nous sommes solidairement engagés. Notre engagement s’appuie sur divers leviers opérationnels conséquents.

Le programme Green ITN (pour IT and Networks)

Nous avons significativement renforcé notre programme Green ITN, lancé il y a plus de 10 ans afin d’améliorer l’efficacité énergétique et environnementale de nos réseaux et SI. Pour atteindre le net zéro carbone dès 2040 :

  • Orange a joué un rôle clé dans la normalisation de l’efficacité énergétique de la 5G en étant à l’initiative d’un standard innovant : les « modes de veille profonde » qui permettent d’éteindre les parties profondes du réseau sans trafic.
  • Dans nos réflexions sur le lancement de la 6G à l’horizon 2030, nous proposons à nos partenaires de changer de paradigme : placer la protection de l’environnement ET les besoins sociétaux au cœur du nouveau réseau au lieu de chercher toujours plus de débit et de vitesse.
  • 50 leviers d’optimisation énergétique, identifiés par nos travaux de modélisation sur l’évolution du trafic et des émissions, sont proposés au déploiement dans nos pays.
  • Pour accroître notre approvisionnement en énergies renouvelables, nous solarisons des sites radio mobiles et signons des contrats long terme d’achat d’électricité d’origine renouvelable (Power Purchase Agreements).
  • Nous mesurons finement les consommations sur l’ensemble de nos sites et optimisons la consommation d’électricité de nos data centers, avec l’appui de start-ups.

Côté IT, nous mesurerons les consommations des applications déployées dans les data centers, un défi dans les architectures cloud où les applications s’exécutent sur des serveurs multiples.

Le levier de l’économie circulaire

En matière d’économie circulaire, nous avons pris plusieurs engagements ambitieux pour diminuer l’empreinte carbone de nos produits, services et équipements :

  • L’écoconception de 100% des produits Orange vendus en boutique en 2025 et, dès 2024, de tous les services que nous fournirons aux JO de Paris.
  • Le recyclage et reconditionnement de 30% des téléphones et 90% des terminaux fixes usagés.
  • L’utilisation d’infrastructures réseaux et équipements IT reconditionnés.
  • Le réemploi de jusqu’à 70% des mobiliers dans nos déménagements.

Un Orange Digital Center et des offres sociales dans toutes nos géographies

Afin de favoriser l’inclusion numérique et l’employabilité, nous avons lancé, dans 4 pays, un Orange Digital Center où nos publics viennent se former, tester de nouvelles technologies, apprendre le code gratuitement. Nous voulons en ouvrir un dans nos 7 directions opérationnelles en France et nos 26 pays, et déployer partout une offre sociale d’accès à internet similaire à « coup de pouce Livebox » en France.

Un engagement stratégique

Pour donner de l’ampleur à ces différents programmes et engager les 8 000 collaborateurs de l’Innovation, Orange Innovation a créé en son sein une direction RSE. Ses missions ? Définir une vision partagée, prioriser les projets, déployer une culture « RSE by design » dans tous les projets, diffuser les bonnes pratiques, aider les pays à se les approprier et à les mettre en œuvre.

L’entreprise a également validé un axe de recherche long terme sur le « numérique responsable » qui intègre toutes les facettes des impacts sociétaux du numérique : quels sont les ressorts de la confiance dans le monde du numérique ? Est-elle modélisable et quantifiable ? Comment garantir une IA éthique, responsable et de confiance ? Quels sont les facteurs humains des solutions de sécurité ? Dans notre monde globalisé, que signifie poser les bases des enjeux de la souveraineté numérique ?

Un accompagnement humain

L’engagement des collaborateurs et de la chaine des fournisseurs est un facteur clé de réussite de cette transition écologique. Intégrer, par exemple, l’éco-conception dans les pratiques quotidiennes, constitue un changement de culture majeur pour l’entreprise et les projets. Cela requiert :

  • Une révision des process de conception de tous nos produits et services, la mise en œuvre d’un référentiel d’éco-conception et d’outils de modélisation des émissions carbone provoquées mais aussi évitées, le lancement de projets pilotes…
  • Une sensibilisation du management et des équipes à une démarche qui demande de mesurer systématiquement les impacts, de travailler avec des experts environnement, d’innover pour et avec le client afin créer de la valeur, de définir des stratégies de communication adaptées.
  • Un accompagnement pour faire décliner ces sujets techniques et aider les pays à utiliser les nouveaux outils.
  • Une collaboration étroite avec tous les acteurs de la chaine de valeur.

Pour garantir un développement durable, nous n’avons plus d’autre choix que de rendre utilisable, utilisé et responsable un numérique devenu indispensable. En s’engageant sur l’inclusion numérique et la limitation des consommations responsables du réchauffement climatique, Orange répond à cette ambition. L’enjeu est de la rendre toujours plus opérationnelle et mesurable à travers des actions fortes.

Article écrit par Christophe Joanblanq

Extrait de notre livre blanc : Le numérique face aux défis du développement durable


1 Orange s’est engagé à réduire son empreinte carbone de 80% d’ici 2050

Laisser un commentaire