Point de vue

Câble sous-marin ACE

Sofrecom connecte la Gambie, le Liberia et la Sierra Leone

L’Afrique est au centre des nouveaux projets de déploiement de câbles sous-marins en fibre optique. Ces nouvelles infrastructures devraient permettre de réduire la fracture numérique dans la région et accompagner le développement économique et social. C’est dans ce cadre que Sofrecom a participé activement à l’arrivée du câble sous-marin « Africa Coast to Europe » en Gambie, au Liberia et au Sierra Leone.

L’Afrique renforce sa connectivité réseaux 

Durant la dernière décennie, l’Afrique accusait un net retard en matière de connexion à Internet. Aujourd’hui, le secteur des télécommunications est en pleine mutation sur ce continent. Les projets se multiplient, en particulier les déploiements de câbles sous-marins en fibre optique. 

France Télécom-Orange a annoncé en juin 2010 le déploiement du câble sous-marin « Africa Coast to Europe » (ACE) par le consortium éponyme. Ce câble, long de 17 000 kilomètres, qui relie la France à l’Afrique du Sud a été mis en service au premier semestre 2012.
Il dessert trois pays européens (France, Espagne et Portugal) et vingt pays d’Afrique de l’Ouest, directement pour les pays côtiers et via des connexions terrestres pour les pays enclavés comme le Niger et le Mali. 

Etude de faisabilité et assistance à maîtrise d’ouvrage en Gambie, au Liberia et au Sierra Leone 

Pour se connecter au câble sous-marin ACE, les pays du littoral doivent se doter d’une station d’atterrissement. Les fournisseurs locaux de services Internet doivent ensuite se raccorder à cette station, en louant des infrastructures ou en déposant leurs propres équipements. 

Dans cette optique, Sofrecom a été choisi par la Gambie, le Liberia et la Sierra Leone pour mener une étude de faisabilité sur la construction des stations d’atterrissement dans leurs pays. 

Sofrecom s’est tout d’abord assuré de la validité des sites géographiques retenus pour construire les chambres de visite de plage (Beach Manhole) et les stations d’atterrissement. Les experts réseaux ont ensuite défini les spécifications techniques des installations et les contrats de niveaux de service (SLA), conformément au cahier des charges émis par le consortium ACE. Enfin, ils ont émis des recommandations sur l’utilisation des stations d’atterrissement au niveau local. 

Points de connexion du câble sous-marin ACE

En Gambie, Sofrecom réalise également une prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la construction de la station d’atterrissement de Banjul. 

Sofrecom apporte une valeur ajoutée indéniable aux projets de réseaux globaux 

ACE permettra aux pays de la côte ouest de l’Afrique de réduire le coût de la bande passante internationale, ce qui aura pour effet de démocratiser le haut débit dans la région. Ainsi, ce désenclavement réduira la fracture numérique et permettra aux pays concernés d’accroître leur développement économique et social. 

Au cours de ses missions en Gambie, au Liberia et au Sierra Leone, Sofrecom a mis en oeuvre son expertise dans les liaisons réseaux terrestre-marine. Son portefeuille de compétences dans le domaine des infrastructures réseaux, s’étend de l’arrivée du câble sous-marin sur la partie terrestre jusqu’aux infrastructures situées à l’intérieur des pays.