Fichier 287

Publications

Les GAFA multiplient les initiatives pour occuper toute la chaine de valeur du mobile

Les GAFA multiplient les initiatives pour occuper toute la chaine de valeur du mobile

En novembre 2015, Facebook annonçait avoir dépassé les 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, soit un humain sur cinq. Afin de poursuivre leur croissance, la firme de Mark Zuckerberg et les autres géants du Web visent désormais les pays émergents. Terminaux, applications, réseaux, ils multiplient les initiatives pour connecter les 4 milliards de personnes qui ne disposent pas encore d’accès Internet. 

Après les terminaux… 

Les GAFA n’auront pas tardé à emboiter le pas des fabricants chinois pour proposer des smartphones d’entrée de gamme. Depuis 2015, les lancements de terminaux à moins de 100 $ s’intensifient en Afrique après l’Asie : Microsoft et Mozilla ont commercialisé plusieurs modèles au cours du premier semestre, tandis que Google a étendu son programme Android One avec la sortie en août de l’Infinix Hot 2 au Nigéria avec l’opérateur MTN. 

… et les applications 

L’introduction de ces smartphones low-cost s’accompagne du lancement de versions allégées d’applications phares, moins consommatrices de données. Google a mis au point une version optimisée de son moteur de recherche et s’apprête à intégrer à YouTube une fonctionnalité hors connexion. Facebook Lite, dédiée aux réseaux 2G, a été lancée en Asie et en Afrique en janvier 2015 tandis que Free Basics by Facebook s’est étendue à neuf nouveaux pays africains. 

… les réseaux !

Le nouveau défi de ces géants du Web se déplace désormais du côté des infrastructures réseaux, terrain sur lequel Google et Facebook viennent challenger les opérateurs pour apporter l’Internet haut débit dans les zones blanches. Parallèlement à son projet Loon, un réseau de ballons stratosphériques déployé à très haute altitude et testé notamment en Nouvelle Zélande, au Brésil, au Sri Lanka, en Indonésie, la firme de Mountain View poursuit ses investissements dans des solutions alternatives : en janvier 2015, le géant a investi 1 Md$ dans SpaceX, qui devrait mettre en orbite près de 4000 micro-satellites. De son côté, Facebook a dévoilé en juillet son projet de réseau via des drones solaires. Doté d’un système de transmission par laser haute précision, Aquila pourrait atteindre des dizaines de giga-octets par seconde : il sera testé en conditions réelles dans les mois prochains. Facebook a par ailleurs, annoncé en octobre un partenariat avec Eutelsat, pour le lancement, mi 2016, d’un satellite géostationnaire qui couvrira l’Afrique subsaharienne. Si les projets des GAFA ne manquent pas, certaines questions restent en suspens, notamment sur l’attribution des fréquences 

Télécharger l'analyse au format PDF

Télécharger le livret complet