Fichier 287

Publications

Flux Vision : une innovation marketing basée sur le Data Analytics

Flux Vision : une innovation marketing basée sur le Data Analytics

« En apportant une vision exacte des flux sur un territoire donné, Flux Vision donne de l’agilité aux entreprises et aux collectivités pour améliorer leur service client et la qualité de vie des citoyens. »

Flux Vision convertit chaque minute 4 millions de données mobiles en indicateurs statistiques dans les secteurs du tourisme, des transports et du commerce. Quelle est la valeur créée pour les clients ?

B. F. Lancée en 2013, Flux Vision est une solution marketing performante alternative aux enquêtes terrain traditionnelles. Elle produit, à partir des données techniques du réseau mobile d’Orange, des statistiques rafraichies en temps réel basées sur un échantillonnage massif et anonyme. Grâce à ces indicateurs, les collectivités et les entreprises privées analysent la fréquentation d’un site touristique, d’une zone de chalandise ou d’un événement, connaissent le parcours des touristes et évaluent les pôles d’attractivité sur un territoire. Elles disposent ainsi d’outils fiables d’aide à la décision pour optimiser leurs infrastructures et leurs services. Afin d’extrapoler à l’ensemble de la population les observations faites sur le réseau Orange, nous effectuons des redressements locaux selon les zones ou les événements à analyser. Notre solution s’appuie sur des procédés exclusifs d’anonymisation irréversible, développés par les chercheurs des Orange Labs conformément aux recommandations de la CNIL. Ces algorithmes suppriment toute donnée à caractère personnel, rendant impossibles l’identification et la reidentification directe ou indirecte d’une personne physique. 

Flux Vision cible les collectivités et les entreprises en France. La solution est-elle adaptable pour l’international ? 

B. F. Nous commercialisons Flux Vision à l’international sur le modèle « éditeur de logiciel » depuis fin 2015. Tout opérateur de réseaux mobiles peut donc acquérir le logiciel et l’installer dans son infrastructure informatique. Ensuite, libre à lui de commercialiser ses propres offres d’indicateurs auprès des acteurs publics ou privés souhaitant améliorer leur connaissance de la fréquentation et des déplacements sur le territoire couvert par l’opérateur, à partir d’indicateurs produits par des données techniques de son réseau mobile.

Aujourd’hui les entreprises n’exploitent que 7 % des données qu’elles génèrent. Quels sont les leviers d’une meilleure valorisation de leurs données ? 

B. F. 75 % des entreprises connaissent le big data mais bien peu ont mis en oeuvre des projets concrets. Les raisons ? Un manque de savoir-faire et un déficit de compétences internes. Face à ces enjeux, Orange a lancé Datavenue en 2014, un catalogue complet de solutions et de services Data & IoT qui regroupe le meilleur de son expertise dans les domaines du cloud, de la data et des objets connectés. Pour aider les clients démunis à se construire facilement un environnement big data, nous avons également créé une sorte d’offre test, Starter Kit Flexible Data. 

Comment le data analytics peut-il aider les opérateurs eux-mêmes à optimiser leur performance opérationnelle et leur qualité de service ? 

B. F. Chez Orange, nous nous sommes déjà appropriés les bénéfices du traitement de données massives. Le croisement des données météo et des données clients nous permet d’anticiper les épisodes orageux locaux et de lancer une action pro-active auprès des clients de la zone menacée par la foudre : nous leur demandons par SMS de débrancher préventivement leur livebox. Cette solution améliore à la fois notre efficacité opérationnelle et notre qualité de service : nous économisons sur une année 25 % d’interventions de techniciens et 1/3 des appels à la hotline tandis que nos clients apprécient de ne pas avoir de rupture de service.

Télécharger l'interview au format PDF

Télécharger le livret complet