Fichier 287

Publications

MIP 2009: Action!

MIP 2009: Action!

Par Thomas rivoire - le 16 juillet 2009

Le 46ème marché international des contenus audiovisuels et numériques (MIPTV) s’est tenu à Cannes du 30 mars au 02 Avril 2009. 11.500 producteurs de contenus de divertissement, distributeurs, professionnels des médias numériques et de la publicité, représentant 4.000 sociétés de 105 pays, sont venus sur la Croisette.

Cette année, le MIPTV s’est concentré sur les liens entre la télévision et le web. Le monde du divertissement est en pleine mutation et la frontière entre la télévision, le mobile, le web et l’IPTV devient de plus en plus floue. D’après Martin Sorrel, DG du groupe WPP, la récession et les évolutions technologiques incitent à la transformation de l’industrie audiovisuelle.

Lors de la conférence donnée le 31 Mars au MIP, Sorrel estime que "la crise aggrave les effets de la multiplication des écrans sur les audiences. Le modèle de la télévision traditionnelle, de masse et gratuite, ne va pas mourir mais à l'instar de la presse papier, elle n'aura plus jamais le même impact".

LE MIPTV 2009 a jeté un regard vers la TV du futur, notamment avec Yahoo avec sa TV connectée et l’annonce de la naissance de Zillion TV aux Etats-Unis.

Zillion TV est une plateforme VOD destinée à l’écran TV. Son “décodeur” (gratuit) n’est qu’une boîte vide puisqu’ici encore, aucun téléchargement n’est requis. A terme, Zillion TV aimerait d’ailleurs voir son logiciel intégré aux écrans de télévision et négocie en ce sens avec les constructeurs.

Patrick Barry, responsable de la TV connectée chez Yahoo, présente une nouvelle fois les widgets TV – révélés lors du CES en Janvier 2009. Barry souligne que "La toile a changé la perception des médias. Il faut donc réunir la télé et le web", ce qui est désormais possible grâce à la plate-forme de Yahoo qui permet d'intégrer des applications internet (météo, infos, sites communautaires, contenus personnalisés...) au téléviseur de salon.

Ce 46e MIPTV a aussi fait la part belle aux nouvelles technologies et au monde de la publicité, venu faire campagne pour développer les "contenus de marques", notamment avec de l’intervention de Christophe Lambert sur l’advertainment, soit les contenus au service de la marque.

Le MIPTV a par ailleurs commencé à s'ouvrir aux jeux vidéo en ligne, pour construire des "ponts" avec la télévision et générer de nouveaux revenus. "La présence des jeux vidéos va se développer dans les prochains MIP", a dit Mme Garaude, directrice de la division Télévision du Reed Midem. On en a déjà vu les prémices lors de la dernière journée, largement consacrée aux jeux vidéos, notamment avec les interventions du DG de Eve Online et de Big Point.

Lors de notre présence au salon, les conférences de Jeffrey Cole et de Cindy Rose nous ont paru les plus instructives.

Jeffrey Cole analyse la consommation des médias

En juillet 2004, Dr Jeffrey Cole a rejoint l’université de communication américaine USC Annenberg School en tant que Professeur de Recherche et Directeur du nouveau Centre d’Avenir Numérique. Cet institut politique de recherche est destiné à optimiser le potentiel des médias de masse et l’évolution rapide des technologies de communication. En s’appuyant sur une étude menée pendant 8 ans dans 20 pays, Jeffrey Cole a étudié les habitudes de consommation des médias, notamment l’incidence du téléphone mobile et d’Internet sur les médias traditionnels comme le cinéma, la télévision et les journaux auprès des adolescents.

Durant sa présentation, Jeffrey Cole a décrit les tendances et les développements de l’industrie susceptibles d’arriver dans les trois prochaines années. Les résultats de son étude ont montré que la télévision sera le seul média traditionnel à croitre dans un monde de plus en plus numérique contrairement à la musique et au cinéma qui subiront des dommages importants.

En 2007, 1,3 milliard de tickets de cinéma ont été vendus dans le monde anglo-saxon, contre 4,3 milliards dans les années 40. La fréquentation hebdomadaire des cinémas est aussi en chute : en 1946, 90 millions de spectateurs allaient dans les salles contre 21 millions en 2007.

De même, alors que Michael Jackson ou Madonna pouvaient espérer écouler 30 millions de copies de leurs albums dans les années 80, le disque qui s’est le plus vendu l’année dernière était une compilation “High School Musical” de Disney, à seulement 2,4 millions d’exemplaires. En 2005, Maria Carey écoulait encore 4,9 millions de copies de “The Emancipation of Mimi ». La fermeture des Virgin Megastore est un reflet du changement de comportement des consommateurs.

Paradoxalement, on n’a jamais écouté autant de musique qu’aujourd’hui, grâce aux baladeurs numériques et au téléchargement. Ce constat lui permet d’affirmer que la consommation de médias n’a jamais été aussi importante, cependant elle est faite sous différentes formes. Cole ne croit pas que les médias traditionnels vont périr et pense que la télévision pourrait avoir une forte croissance grâce au mobile. Il prévoit que la télévision sur mobile devrait accompagner les personnes partout dans leurs déplacements. “Il s’agira en effet d’un compagnon permanent pour les jeunes générations”, déclarait Cole.

Cole souligne que la consommation des adolescents est un indicateur pour les usages à venir. Selon lui, les jeunes ne liront plus la presse quotidienne (mais bien les magazines), n’auront plus de ligne téléphonique terrestre (ni de montre). Ils ne s’intéressent pas aux sources d’une info, ne croient plus les “experts”, préférant se regrouper en communautés type MySpace ou Facebook.

Il faut en effet compter dès aujourd’hui avec de nouveaux acteurs qui viennent concurrencer les chaînes traditionnelles, déjà affaiblies par l’explosion de l’offre avec la télévision digitale.

Cindy Rose se penche sur la consommation de la Génération Y.

D’après Cindy Rose, vice présidente et directrice du groupe Disney Interactive Media pour la zone EMEA, lors de la conférence sur les jeux multiplateformes, la télévision n’est que le sommet de l’iceberg du divertissement.

Elle décrit un monde où la consommation multitâche et l’interactivité sont présentes et essentielles à tous âges. Lors d’une étude, des consommateurs, âgés entre 13 et 75, ont été interrogé à propos de l’utilisation du PC : « est-il plus un moyen de divertissement que la TV ? ». Parmi la génération Y (13 et 24 ans) 80% ont répondu oui, la génération X (25-41 ans) ont répondu oui à 74%. Les baby-boomers (42-60 ans) sont d’accord à 64% et les séniors sont 51% à répondre oui.

Une étude sur les consommateurs Disney, âgés entre 7 et 14 ans, a montré « qu’ils surfaient sur 5 sites en même temps, tout en regardant la TV et en utilisant leur messagerie instantanée. ». La journée type d’un enfant européen :

- jouer au petit déjeuner

- interagir avec son téléphone mobile avant et après l’école

- utiliser son PC avant le dîner

- Regarder la TV en famille après le dîner

Cindy Rose a fourni un rapide aperçu des 23 sites de Disney, de celui de la Fée Clochette, en passant par celui de Pirates de Caraibes ou de Cars.

Elle s’est concentrée sur le site Club Pingouin, une cour de récréation en ligne sans publicité. Les garçons peuvent se consacrer à leurs jeux favoris tandis que les filles peuvent passer du temps à décorer leurs igloos et personnaliser leurs pingouins. La marque était déjà présente sur plusieurs supports et aussi en boutique. Cindy Rose souligne que Disney possède les ressources pour proposer des contenus cross medias. Elle conclut sa présentation en s’adressant aux chaînes TV qui ne peuvent plus, selon elle, fournir uniquement un programme TV linéaire traditionnel.

z