Fichier 287

Publications

L’IoT face au modèle traditionnel

L’IoT face au modèle traditionnel

Iot min

Ouaness Aiouaz 2

Les opérateurs évoluent dans un marché ayant des exigences en termes d’expérience utilisateurs. Souvent fortes, contradictoires et à satisfaire simultanément, ils doivent assurer un support du très haut débit pour le streaming à domicile de vidéo 4K, en même temps que des milliards d'objets intelligents économes en énergie, dispersés, et avec de faibles taux de transfert.

Dans un monde qui voit la connectivité comme un flux, une marchandise, tout comme l’est l’eau ou l'électricité: nous sommes souvent tentés de limiter notre réflexion aux seuls points que nous souhaitons connecter. Et nous risquons parfois de tenir pour acquis les «lignes de connexion» qui donnent toute sa réalité à l’Internet des objets (IoT).
En apparence, tout part de la vision d'un utilisateur de smartphone, qui s'attend à ce que la connectivité des données soit toujours disponible, inviolable, à grande vitesse, sans interruption, peu importe où se trouve l'utilisateur et quelles sont les conditions d'utilisation. On s'attend donc à ce que l’IoT soit disponible chaque fois que cela est nécessaire.

Le monde mobile n'est clairement pas axé sur le monde de l’IoT. Ces applications sont encore considérées par les opérateurs comme un marché de niche, parfois très éclaté sur plusieurs segments et incapables d'apporter une valeur substantielle.
Les choses ont commencés à changer pour les opérateurs depuis que les grands acteurs du numériques ont investi le marché des plateformes de gestion données provenant des objets connectés aux réseaux. Ces acteurs sont toujours aussi prolixes à vendre à qui le veut la promesse d’une analyse prédictive de leur donnée. Ils n’attendent qu’un déploiement massif de réseau pour affluer la masse données générés.
Des solutions sont déjà disponibles sur le marché et peuvent être utilisées aujourd'hui avec des délais de mises en œuvre et de commercialisation très courts. Les réseaux du type LPWAN (Low Power Wide Area Network) représentent une solution idéale pour les projets à faible bande passante, de grande couverture, ce sont de véritables solutions qui peuvent être utilisées aujourd'hui à moindre coûts.

À l'heure où les Opérateurs commencent sérieusement à considérer l’IoT comme une véritable opportunité commerciale, ils devront investir considérablement dans la technologie et le marketing, en concevant des modèles commerciaux qui peuvent réellement représenter un avantage concurrentiel significatif, offrant éventuellement des solutions commerciales différenciées à différents segments de marché allant de la connectivité brute aux réseaux exploités en tant que service.
D’ores-et-déjà, des exigences spécifiques à IoT ont été introduites dans les normes de télécommunication. Dans le même temps, les opérateurs commencent à inclure des offres dans leurs portefeuilles de services qui intègrent des solutions de connectivité et de traitement pour les solutions B2B en un seul package, comme la gestion de flotte ou des solutions similaires à moyenne et grande échelle.

Malgré cela, il est toujours assez difficile pour un utilisateur de trouver un contrat de téléphonie mobile qui incluraient une offre de service IOT. Le contraste entre cette réalité et le volume croissant de dispositifs qui devraient utiliser des solutions cellulaires pour la connectivité (par exemple la protection de la maison ou de la voiture) est simplement frappant.
Les opérateurs mobiles ont vu leurs revenus croitre plus fortement sur les volumes d’usages que l’accès. Il est fort à parier que les grands acteurs d’internet monnaieront l’accès aux données à requêter via leur API pour générer du revenu. Et pour masquer la multiplicité des API et la complexité de facturer leurs usages pour l'utilisateur finale, il est certain que les opérateurs mobiles resteront prêt à proposer leur service pour gérer l’expérience utilisateur et/ou le paiement mobile.