Fichier 287

Publications

Interview d'Elias Saab dans Telecom Review

Interview d'Elias Saab dans Telecom Review

Transformation digitale

L’expérience client, l’humain, le changement et l’innovation sont les principaux piliers de la transformation digitale, d’après Elias Saab, Directeur de Sofrecom Middle East. Dans une interview avec Telecom Review, Elias Saab explique ces quatre piliers en plus de l’importance des paiements sur mobile dans la promotion de l’inclusion financière.

D’après vous, quels sont les principaux piliers de la transformation digitale ?

Aujourd’hui, le digital est omniprésent, amenant les sociétés à remodeler leur organisation traditionnelle en de nouveaux modèles agiles et à simultanément repenser leur approche commerciale dans un marché en constante évolution. Ils doivent s’adapter avec souplesse aux comportements disruptifs des consommateurs afin de répondre aux attentes des clients.

L’expérience client est de fait, le premier pilier de la transformation digitale : les sociétés doivent d’abord et avant tout comprendre le parcours client et les nouveaux besoins avant d’investir dans la technologie. Cette expertise client devrait être le moteur de la stratégie d’investissement.

L’humain doit donc être au cœur de la transformation digitale. Les leaders doivent mettre le personnel au premier plan, pour en accentuer son épanouissement. Les sociétés qui investissent dans leur personnel et encouragent son développement réussiront plus vite et avec plus d’agilité leur gestion du changement, parce que chaque employé se sentira faire partie du processus. La clé est d’utiliser cette technologie pour créer des expériences enrichissantes qui touchent les salariés, les clients et les autres à un niveau plus profond– connectant l’humain à l’humain.

On ne peut pas forcer le changement sans inclure les employés et leur fournir un environnement de travail et les moyens nécessaires. Les sociétés devraient accueillir cette acculturation digitale et aider leurs salariés à renforcer leurs compétences pour adopter et réussir ce changement.

Le dernier pilier de la transformation digitale doit être l’innovation. Une pensée innovatrice depuis le top management diffusant dans toute l’organisation est la clé du succès. Pour y parvenir, les entreprises doivent laisser la porte ouverte à une communication ouverte, la collaboration en équipe et la liberté de créer. L’innovation devrait être le moteur de la transformation digitale en réponse aux nouvelles aspirations des clients.

Un des domaines d’expertise de Sofrecom est le paiement sur mobile. Selon vous, comment cela peut-il promouvoir l’inclusion financière ? Et comment promouvez-vous ce type de service dans la région MENA ?

Le secteur digital bénéficie à la microfinance et contribue à sa double inclusion financière et sociale. L’implémentation de cadres réglementaires plus favorables permettra au secteur de continuer à se développer. Ceci implique d’atteindre plus de clients dans des régions reculées à un moindre coût, ainsi que de sécuriser des transactions et d’améliorer leur transparence.

La croissance du secteur des services mobiles financiers (SFM) rend la vie quotidienne plus facile et aide les ménages et entreprises à anticiper le financement d’objectifs à long terme et à gérer des événements imprévus. Le paiement sur mobile peut de cette manière sécuriser les transactions et améliorer leur transparence et, si piloté par le gouvernement à l’aide d’un cadre réglementaire habilitant, peut facilement devenir un facteur d’inclusion et une source indéniable de croissance économique et de développement.

Depuis plusieurs années, Sofrecom a développé une grande expertise dans les domaines principaux du SFM : marketing et distribution, juridique, partenariats, processus, organisation et solutions techniques. Grâce à notre soutien auprès des gouvernements, nos experts partagent les meilleures pratiques des SFM en tant que vecteur d’inclusion financière. Nous coopérons avec et assistons de nombreuses institutions internationales en promouvant des solutions SFM et en les déployant dans la région MENA.

Sofrecom renforce sa présence. A quel point est-ce important d’étendre vos opérations ? Avez-vous l’intention de vous développer dans de nouvelles régions dans le futur proche ?

Sofrecom s’est installé aux Emirats Arabes Unis en 2008 pour aborder les pays du Golfe.  Depuis cette date, Sofrecom a continué à renforcer sa présence dans la région du Moyen Orient incluant le Pakistan, l’Egypte et le Royaume d’Arabie Saoudite plus récemment, parce que nous croyons fermement en notre mission de construire un monde connecté en offrant des conseils et solutions opérationnelles à nos clients principalement en les aidant à bénéficier de l’expertise de nos 2500 consultants et experts, ainsi que de l’innovation du Groupe Orange. 

Nos projets terminés et en cours dans la région nous ouvrent beaucoup d’opportunités. Par exemple, nous sommes fiers d’annoncer que Sofrecom a ouvert ce mois-ci un nouveau bureau à Riyadh, dans le Royaume d’Arabie Saoudite afin d’être plus proche de ses clients saoudiens et de contribuer au programme de transformation Vision 2030. 

En 2019, Sofrecom continuera à développer sa présence en mutualisant les ressources et centres de services de ses principales filiales du Maroc, de Tunisie et d’Indonésie pour accompagner ses clients, grâce à ses experts internationaux, dans leur stratégie de transformation digitale.