Fichier 287

Publications

de retour du CES 2011 / SONY : une offre dominée par la 3D, mais jugéee sans grand relief

de retour du CES 2011 / SONY : une offre dominée par la 3D, mais jugéee sans grand relief

Distancé dans pas mal de domaines depuis plusieurs années (en particulier dans les écrans LCD), SONY a voulu frapper fort cette année au CES en axant toute sa communication et ses nouvelles gammes de produits et de contenus autour de la 3D. Mais rien ne dit encore si cela sera suffisant.

Cette année, le groupe japonais a clairement voulu montrer sa maîtrise de la chaîne de valeur 3D, tant dans les contenus que les équipements, en réalisant une conférence entièrement dédiée et faite pour la 3D. On a ainsi vu son PDG arriver dans la Chrysler Imperial des années 60, star du film en 3D The Green Hornet, produit par les studios SONY Columbia. Surtout, Howard Stringer et le parterre de journalistes ont fait toute la conférence chaussés de lunettes 3D, afin de mieux mettre en valeur sa nouvelle gamme 2011 de produits et de services axés autour de cette technologie.

SONY avait laissé sur son stand la Black Beauty, une Chrysler Imperial des années 60, star du film The Green Hornet. En premier plan, on aperçoit la régie 3D utilisée par les équipes du film. Photo Sofrecom

L'énorme stand du fabricant donnait l'impression de mettre la 3D quasiment partout – ainsi que la connectivité Internet. A commencer par l’alignement de sa seconde génération d’écrans BRAVIA, soit au total plus de 27 modèles, dont 16 équipés d’écrans LCD 3D Full HD et 22 disposant d’une connectivité Internet.

Stand SONY : les écrans 3D sont partout. Photo Sofrecom

SONY décline également la 3D dans plusieurs autres supports comme les lecteurs Blu-Ray de salon et portables, et a même créé une gamme dédiée (la série F) pour ses laptops VAIO, avec des écrans Full HD et 3D de 16 pouces qui sont en prévente autour de 1700 dollars. On pouvait tester l’un d’entre eux dans un environnement plus sombre pour bien voir le relief et l’effet est bien au rendez-vous.

Plus anecdotique, SONY présentait un modèle de TV sans lunettes (on parle d’auto-stéréoscopie) sur deux écrans de 4 000 pixels et 2 000 pixels, mais la technologie reste assez embryonnaire aujourd’hui (LG et Panasonic proposaient le même type d’écrans sur leur stand).

Hormis les « écrans », SONY se focalise aussi sur les contenus, tant professionnels que grand public. Il a notamment annoncé la création d’une JV avec Discovery et IMAX qui doit lancer une chaîne de TV dédié à la 3D baptisée, 3Net, qui sera accessible à toutes les TV 3D connectées à Internet d’ici le printemps. Dans le domaine du jeu, certains ont pu tester Killzone 3 sur PS3 avec un fusil joystick et des lunettes 3D. Une expérience assez bluffante si l’on y rajouter un écran LCD 3D de plus de 50 pouces dans un environnement sombre (ce qui n’était pas le cas sur le stand).

Mais la vraie nouveauté réside dans le fait que SONY veut proposer à ses utilisateurs de créer eux-mêmes leurs contenus 3D. La marque annonce ainsi que 5 des 11 modèles de la gammes d’appareils photos Cybershot, dont le WX7, le TX10 et le HX7V, sont dotés d’un mode “3D Fixe” permettant des photos 3D en n’utilisant qu’un seul objectif. Ce procédé consiste à prendre deux photos consécutives, puis à créer des images pour l’œil droit et l’œil gauche, produisant ainsi un effet 3D. Le fichier est stocké au format .MPO qui peut ensuite être lu sur un téléviseur compatible 3D-HDTV.

Même avancée pour la vidéo, avec trois caméscopes 3D lancés cette année – dont un annoncé sous la barre des 1 000 dollars – ainsi que la caméra de poche Bloggie, de la taille d’un mobile et proposée autour de 170 dollars. Ces deux appareils sont pourvus de deux capteurs pour filmer des images en Full HD et en 3D et sont dotés d’écrans de visualisation en 3D sans lunettes.

Au final, des annonces importantes et significatives du géant japonais sur la 3D (mais aussi sur la télé connectée via ses téléviseurs BRAVIA et Google TV). Un vrai pari aujourd’hui au regard des faibles ventes enregistrées en 2010 sur le marché des écrans TV et la faiblesse de l’offre de contenus et la cherté des équipements (écrans, lunettes…). Un espoir malgré tout pour le japonais : DisplaySearch prévoit que les ventes mondiales d’écrans TV LCD 3D devraient sextupler entre 2010 et 2011 de 3,2 millions à 18 millions d’unités, puis s’envoler à partir de 2012 pour atteindre les 91 millions d’unités en 2014, soit environ 4 écrans plats vendus sur 10 dans le monde. Reste à savoir si SONY ne sera pas une nouvelle fois distancée par Samsung, LG et autres Philips qui lui ont déjà taillé des croupières sur les écrans LCD !

Dernier point : si SONY à réussi à focaliser (détourner ?) le regard des journalistes sur la 3D, les analystes ont été plutôt déçus par le peu d’annonces dans d’autres domaines, à commencer par les tablettes, avec une simple annonce de développement d’un produit cette année, pas de nouveautés du côté des consoles de jeu. Déception également du côté de la Google TV qui n’arrive pas à percer sur le grand public. Un corner lui était d’ailleurs dédié sur son stand, avec avis mitigé sur la manette de commande, moins pratique que celle du Logitech Revue.

corner google TV sur le stand SONY, un produit qui ne semble pas décoller aujourd'hui auprès du grand public (Barclays Capital). Photo Sofrecom

(post rédigé par l'équipe de Sofrecom présente au CES 2011)