Fichier 287

News

CARET 2011: Sofrecom intervient sur la mobile data

CARET 2011: Sofrecom intervient sur la mobile data

1410 Img Jpg Caret 1 Site

L’événement, organisé conjointement par Télécom Paris Tech et l’Arcep Burkina Faso, a rassemblé près de 200 personnes originaires de 23 pays, avec une présence majoritaire des régulateurs d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, mais aussi plusieurs universitaires, des membres de la société civile du Burkina Faso, des consultants dans le domaine des TIC, ainsi que de grands opérateurs dont Orange.

La conférence visait à croiser les problématiques multiples du marché africain, à réfléchir sur les usages des télécommunications et à échanger sur les meilleures pratiques en matière de régulation.

Sami Matri, consultant expert des marchés Moyen-Orient et Afrique, a contribué à la réflexion sur la régulation des prix de détails en présentant une communication sur la tarification de la mobile data en Afrique.

Sa présentation, « Enjeux mobile data en Afrique, l’arbre qui cache la forêt ? », fait état de l’évolution des usages data vers l’Internet mobile et des problématiques à prendre en compte pour construire des modèles économiques efficaces et mettre en place une régulation effective du marché.

Tout comme la voix, l’internet mobile a un rôle d’intégration sociale et économique important à jouer en Afrique. En 2015, la part des connexions 3G et 4G devrait représenter entre 20 et 50% du total des connexions sur mobile.

Les opérateurs, dont les revenus sur la voix baissent chaque année, y voient de nouveaux relais de croissance. Les régulateurs ont par ailleurs besoin de rentabiliser les fréquences encore disponibles et d’augmenter la surface de leur assiette fiscale sur les services télécoms. Mais comme en Europe, le trafic internet sur mobile devrait croître plus vite que les revenus qu’il génère. Et ce découplage risque de s’accentuer en Afrique en raison des spécificités des marchés et des externalités de réseaux locales (coupures électriques, manque de BTS, problèmes de congestion au niveau du réseau de collecte…).

La question de la tarification est donc centrale. La définition des modèles de tarification passent par la compréhension fine du contexte socio-économique, des usages des clients et des réseaux qui sont déployés. Ces modèles de tarification doivent permettre d’optimiser la rentabilité mais aussi la gestion du trafic mobile data en fonction des lieux de connexion et des périodes de consommation.